Historique et Tradition

En 1942, sous l’occupation allemande, les manifestations collectives étaient interdites, au grand dam des Gerpinnois, très attachés à la Marche et à la Procession en l’honneur de Ste Rolende.

Léon Gonthier, l’instituteur communal, allait alors avec l’aide de ses élèves, organiser un véritable pied-de-nez à l’occupant en effectuant un ‘erzats’ de marche avec des costumes confectionnés de bouts de tissus et des armes en bois.

Depuis lors, ce fait de guerre est perpétué à travers la Jeune Marche St Pierre. Celle-ci a pour but de perpétuer la tradition, de conserver son aspect historique et de servir d’apprentissage et d’écolage pour les jeunes gerpinnois.